Comment limiter sa perte de revenus à la retraite ?

Publié le : 20 octobre 20213 mins de lecture

La perte de revenus est un phénomène courant à la retraite. En moyenne, elle est à l’ordre de 25 %. Pour diverses catégories professionnelles, cette minoration peut même être plus importante, voire jusqu’à 35, 50 et 65 %. Dans tous les cas, les seniors doivent serrer la ceinture. En revanche, il existe diverses solutions afin d’anticiper cette baisse du pouvoir d’achat et gagner une pension complète.

Prévenir la décote

Pour bien préparer sa retraite, un sénior est tenu de cotiser le plus tôt possible pour constituer un plan d’épargne retraite. Par la suite, pour minimiser la perte de revenus, il doit impérativement respecter la durée d’assurance qui est généralement exprimée en trimestres validés. À noter que cette durée contribue à la fixation du taux de la pension versée. Elle permet aussi de définir la réduction ou non du montant de la pension. Pour information, le nombre de trimestres varie en fonction de l’année de naissance du sénior. Un tableau peut être consulté auprès de l’assurance retraite de la sécurité sociale. Si cette durée d’assurance n’est pas respectée, chaque trimestre de cotisation manquant génère une minoration de 1,25 %. Celle-ci s’applique jusqu’au décès du retraité. Outre le respect de cette durée d’assurance, ce dernier peut également souscrire à la complémentaire retraite des hospitaliers ainsi que diverses mutuelles pour anticiper les dépenses.

Racheter des trimestres

Pour les salariés qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas travailler plus longtemps, l’unique moyen pour limiter la perte de revenus est de réaliser un rachat de trimestres de cotisation. Toutefois, il faut savoir que ce rachat est seulement autorisé pour les personnes qui ont suivi des études supérieures reconnues par l’État. Les années préparatoires aux concours dans les grandes écoles sont également prises en compte malgré qu’elles ne soient pas qualifiantes. Il en est de même pour les années d’études à l’étranger qui sont validées par un diplôme. Quoi qu’il en soit, le nombre total de trimestres pouvant être rachetés est limité à 12. Avant 20 ans et après 66 ans, le rachat des trimestres n’est pas possible.

Obtenir une surcote

Grâce à la surcote, il est aussi envisageable de percevoir une pension majorée. Concrètement, la retraite d’une personne peut augmenter de 1,25 % si le trimestre civil est travaillé au-delà de la durée d’assurance. Autrement dit, si l’individu dispose de tous ses trimestres, mais qu’il décide de continuer sa vie active pour un an de plus, sa retraite peut être majorée de 5 %. Il faut noter que la surcote n’est pas plafonnée.

Plan du site